Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, 2 mois après


Comme vous le savez, il y a deux mois je suis passé à Rawhide. Pour la
première fois je vais vivre entièrement le cycle de développement d’une version
de Fedora. L’objectif étant bien entendu de découvrir des choses et d’aider à
détecter des problèmes plus tôt. Afin que la Fedora 26 soit la plus stable
possible.

Les problèmes rencontrés

Il n’y a pas à dire, à ce stade il y a du boulot ! J’ai rencontré en 2 mois
quelques bogues plutôt importants. Je m’y attendais, et il y a eu de grands
progrès par rapport à la situation d’il y a quelques années.

En premier lieu, un bogue de Firefox que j’avais peu avant la sortie de F25
qui continue à me poursuivre.
Les vidéos sur les pages Web parfois tournent en boucle sur 1 seconde de
buffer.
Rendant illisible la lecture, obligeant de relancer Firefox.

Ensuite, un bogue qui continue toujours,
GNOME Shell a une erreur obligeant à relancer la session, sans raison à son
lancement. C’est plutôt aléatoire. Mais si la session se lance bien, ce
problème ne surgit plus avant le prochain lancement.

Un bogue apparemment qui a concerné aussi F25 et F24, avec Firefox
impossible d’aller sur des sites tels que Google ou Wikipédia. Un problème dû à HTTPS sur
HTTP2 apparemment.
Cela a été corrigé rapidement, mais pourrait revenir
pour Thunderbird et SeaMonkey à l’avenir, à cause de la mise à jour de NSS (la
bibliothèque de sécurité de Mozilla) et le manque de correctif pour ces
programmes. C’est en discussion sur la manière d’aborder la chose.

Un nouveau bogue apparu hier, qui semble venir du logiciel lui même.
Ouvrir
des onglets dans Epiphany rend l’écran noir ou gèle le système.
Plutôt
ennuyeux, mais au moins Epiphany n’est pas mon navigateur principal donc cela
ne me gêne pas trop.

Enfin, dernier bogue qui vient d’être résolu.
GNOME Shell, GDM et d’autres programmes plantaient, à cause d’un écart de
version entre la bibliothèque harfbuzz de Fedora et de FreeType dans
RPMFusion.
Le mainteneur dans RPMFUsion a rapidement corrigé le tir.

Bref, 5 bogues que je considère comme importants et que j’ai rencontré en 2
mois. Ce n’est pas beaucoup. Dont 2 qui ont touché aussi la version stable de
Fedora par ailleurs. Cela demande quand même un peu de patience et de
bidouilles pour corriger la situation mais rien d’insurmontable. :-)

Cependant, il y a eu discussion il y a quelques temps sur Rawhide. Un
empaqueteur a jugé bon de pousser un paquets qui ne fonctionnait pas sur
Rawhide dans les dépôts (car pas testé par ses soins avant). Selon lui Rawhide
doit être un dépôt poubelle où la stabilité ne compte pas car cela
pourrait ralentir ses développements. Je trouve que de manquer ici de respect
aux testeurs est dommageable. Rawhide par définition doit être utilisable et un
paquet doit être testé par son mainteneur avant. Cela paraît être le minimum à
faire.

Heureusement que cette mentalité a fortement régressé. Il n’y a plus
beaucoup d’empaqueteurs qui tiennent encore de tels propos.

Les changements

Forcément l’intérêt de passer à Rawhide ou à une version de tests, c’est
aussi découvrir et profiter des changements en avance. Pour l’instant pas de
grands bouleversements. GNOME Shell et LibreOffice sont en avance d’une version
par rapport à Fedora 25 (mais sont toujours en développement). Comme souvent
leurs améliorations sont par petite touche et l’ensemble est plus agréable.

Le plus grand changement visible vient de GNOME Builder je pense, dont une
bonne partie de l’interface a été changée. C’est l’IDE que j’utilise depuis une
année maintenant et il évolue vraiment dans le bon sens, c’est très
appréciable.

Après nous ne sommes qu’au début du développement de ce que deviendra Fedora
26. Les fonctionnalités ne sont pas encore toutes définies, et encore moins
mises en place. Et les logiciels upstream aussi ont beaucoup à faire, GNOME n’a
pas encore fini de changer (sa sortie étant dans 2 mois) par exemple.

J’espère que ce genre de billets vous plairont, je compte en faire
mensuellement. Quand j’aurais des changements plus visibles je ferais des
captures d’écran associés. Si cela intéresse les gens d’aller à l’aventure de
Rawhide, n’hésitez pas, il y a très peu de testeurs mais beaucoup de besoins !
Et c’est grâce à cette activité que la Fedora stable est stable.


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, 2 mois après.
This full article can be read at: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, 2 mois après.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*