Jean-Baptiste Holcroft: J’aimerais relancer traduc.org

En version courte : j’aimerais essayer relancer le site http://traduc.org, dans une proposition sur la liste framalang, quatre personnes se sont dites intéressées par la démarche. Je transcris ici l’appel.

L’appel initial

Aujourd’hui j’ai parfois l’impression que la traduction est tombée au second plan du logiciel libre et que de nombreuses ressources et structures ont disparues, comme si une génération entière de contributeurs s’est volatilisée, peut-être épuisée par la quantité monstrueuse de travail ou une sorte d’abandon devant l’omniprésence irréfutable de l’anglais dans l’informatique. Il reste cependant des tas de traducteurs, ça se voit dans les projets, via Framalang ou quelques gros sites liés au logiciel libre.

Peut-être est-ce pour cette raison que l’internationalisation est passé dans les priorités de la FSF ?

Traduc.org semble être complètement en sommeil et j’aimerais voir une renaissance de la communauté des traducteurs francophones afin de pouvoir travailler ensemble sur les thématiques de traduction.

Il y a plusieurs points que j’aimerais que nous puissons traiter :

  • la discussion sur la traduction de certains termes
    • Version simple : email vs courriel est un facile mais qui amène
      toujours son lot de critiques,
    • Version compliquée : cloud vs informatique en nuage, est-ce bien de
      traduire, si oui, comment ?
  • les outils :
    • la qualité : po tools, pology, dennis, pofilter, grammalecte, etc.
    • les plateformes : weblate, Zanata, pootle, Damned Lies, Transifex, etc.
    • la mémoire de traduction : nous avons des annuaires monstrueux de données, rien que sur nos postes de travail, et pourtant on se retrouve très souvent très démunis dès qu’on débute une nouvelle traduction.
  • le suivi :
    • il semble qu’aujourd’hui personne ne mesure l’évolution de la traduction globalement dans Debian ou Fedora, j’imagine que pour les autres c’est pareil…
    • je ne vois pas/peu de conférence sur l’internationalisation des logiciels ni la régionalisation, le FOSDEM ne compte qu’une conférence sur le sujet, l’enjeu me semble pourtant bien plus fort.
  • la reconnaissance :
    • souvent les traducteurs ne sont pas affichés dans les contributeurs des projets, ni comptés dans les statistiques git des projets… Leur donner un peu de reconnaissance et de respect des licences.
    • des équipes vont des travaux intéressants, sur les usages de la réforme orthographique et autre.

Enfin, tous ces thèmes me semblent devoir avoir un nivellement sur la base commune acceptables par tous :

  • on peut discuter, disputer les mots ! Mais ce qui est couvert dans une langue ne doit pas mener à un conflit d’édition. Dans tous les cas, les termes proposés sont suggérés et en rien une règle absolue qui s’impose à tous,
  • les projets techniques doivent s’appuyer sur un minimum acceptable par tous : des licences ouvertes. On me proposait récemment de travailler sur un mécanisme s’appuyant sur google translate pour compléter les trous ou initialiser la traduction de milliers de mots. À mon sens c’est hyper pragmatique, mais cela n’entre pas dans le
    périmètre accepté par le plus grand nombre des libristes.

Partagez-vous cette perception ? Seriez vous intéressé pour avancer sur ces thèmes collectifs ?

La piste que je privilégie aujourd’hui

Le site semble maintenu d’un point de vue technique, mais on n’y trouve aucune actualité depuis 2013 : https://traduc.org/archives_news
Cependant quelques listes contiennent encore de l’actualité, mais au ralenti. On y trouve justement des interrogations sur la pérennité de l’association et du site. Peut-être est-ce l’occasion de les aider ?

Le point négatif, c’est qu’il y aura un travail de mise-à-jour/nettoyage important.

Où poursuivre ?

Je vous invite à vous inscrire sur la liste principale de traduc, où je publierai une petite proposition sur ce thème.


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Jean-Baptiste Holcroft: J’aimerais relancer traduc.org.
This full article can be read at: Jean-Baptiste Holcroft: J’aimerais relancer traduc.org.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*