Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 2

Comme promis, à peu près tous les mois j’essaye de tenir au courant la
communauté de mes aventures avec Rawhide / la prochaine version stable. Depuis
fin janvier il y a eu de l’aventures et des changements.

Séparation de Rawhide et de Fedora 26

Cela fait une semaine que la séparation a débuté, pour se terminer durant le
week-end. Aujourd’hui Rawhide sera donc la future Fedora 27, la branche pour la
future Fedora 26 est maintenant indépendante et en voie de stabilisation.
En théorie la branche qui va mener à Fedora 26 va introduire moins de
changements et plus de correctifs pour améliorer sa stabilité au quotidien et
il y a du travail. ;-)

Personnellement j’ai basculé sur la future Fedora 26 pour suivre au mieux
son développement et rapporter les anomalies que je rencontre. Par défaut,
quelqu’un sous Rawhide avant la séparation restera sur Rawhide après. Si vous
souhaitez basculer sur Fedora 26, il est nécessaire d’exécuter la commande
suivante :

# dnf distro-sync --releasever=26

Notons que cette commande fonctionne aussi pour passer de Fedora 25 à la
future F26. Elle sera probablement plus longue et risquée.

Cette séparation signifie aussi que toutes les fonctionnalités prévues pour
F26 doivent être un minimum testable (pour éviter les retards). Puis on va
entrer dans le cycle de gel pour la version Alpha qui devrait sortir le 21
mars. Cela signifie aussi que les mises à jour vont passer par Bodhi
maintenant, et que les outils de QA vont être accessibles à nouveau comme ceux
pour donner le karma aux mises à jour, ou pour tester automatiquement les
images.

Une grosse étape a donc été franchie, qui a nécessité beaucoup de travail
pour l’équipe de l’infrastructure et les mainteneurs de paquets. Merci à
eux.

Plus d’Alpha à partir de Fedora 27 ?

Il y a deux semaines une proposition sur la liste de diffusion de développement
souhaite mettre un terme aux versions Alpha dans Fedora.

Comment ? En améliorant la qualité de Fedora Rawhide ! Passage des mises à
jour par Bodhi, signature des paquets, utilisation des tests automatiques de
QA, etc. L’objectif en améliorant la qualité de Rawhide est de supprimer la
première étape d’une nouvelle version stable, pour gagner du temps et en
énergie. La Alpha pouvant n’être qu’un jalon pour les nouvelles
fonctionnalités. Cela pourrait aussi améliorer grandement la qualité de vie des
testeurs en limitant l’impact de certains bogues.

Mais pour l’instant il n’y a pas de validation de ce plan, il faudra être un
peu patient pour connaître le fin mot de l’histoire.

Les changements constatés

Si j’utilise la version de développement, outre aider à rapporter les
soucis, c’est aussi pour identifier les changements et en profiter. Et je dois
dire que contrairement à la dernière fois, il y a quelques changements
visibles. Je ne vais présenter que ce qui me semble notable, visible et que
j’ai constaté, il est possible que j’ai loupé de gros trucs. ;-)

Cela tourne autours de GNOME. Déjà il y a une refonte des icônes, qui semble
légère de prime abord mais qui peut surprendre (notamment l’icône de Nautilus
toute bleue !). Cela est également visible dans les applications GNOME telles
que Nautilus (pour les dossier ou les fichiers).

Nouvelles_icones.png

À voir l’étendue de ce nouveau design, mais personnellement j’apprécie.

Ensuite il y a un gros travail en cours sur l’outil de configuration de
GNOME. L’objectif est de le rendre plus proche d’en point de vue design des
autres applications. Mais aussi plus clair. Et on commence à visualiser ces
changements sur quelques pages. Par exemple ici sur la page des utilisateurs
:

Ajouter_utilisateur.png Utilisateur.png

Mais cela est visible aussi sur la page des imprimantes (mais n’en ayant pas
d’installé pour l’instant, je ne peux vous le montrer, regardez du côté du développeur Felipe Borges qui communique beaucoup
sur le sujet).

Il y a l’ajout du nouveau mode nuit. Vous connaissez Redshift ou équivalent
? Ces applications modifient la couleur d’affichage de votre écran suivant
l’heure de la journée pour éviter de fatiguer vos yeux notamment le soir en
appliquant un filtre rouge. Cette fonctionnalité n’était plus possible
directement avec Wayland. Maintenant GNOME intègre cette fonctionnalité
directement et cela fonctionne sous Wayland aussi :

Mode_nuit.png

J’ai testé pendant une semaine en gros, la fonctionnalité marche comme
prévue mais je ne trouve pas cela pertinent. Je trouvais au contraire que cela
me fatiguait plus les yeux, en plus de ne pas être forcément très pratique. En
effet, techniquement il faudrait que cela tienne compte de la météo, de
l’orientation des fenêtres, de l’éclairage, etc. et non seulement de l’heure et
de la latitude. Puis il y a des applications où cela sert plus qu’à
d’autres.

Avec mon thème sombre, ce sont surtout les pages web à fond blancs qui
posent soucis. Ce serait bien d’activer ce mode sur Firefox par exemple mais
pas sur le lecteur vidéo où on souhaite le respect de la couleur d’affichage
par exemple. Suivant l’usage de l’ordinateur, on peut se retrouver à jongler
avec l’activation de ce mode. Personnellement je l’ai coupé, mais il fonctionne
comme attendu.

Enfin, il y une refonte des notifications dans GNOME Shell.

Notifications.png

On peut voir l’apparition du bouton pour tout nettoyer, une interface un peu
plus claire et « plat », l’ajout des informations de la météo aussi pour éviter
de lancer l’application dédiée.

Problèmes rencontrés

Comme d’habitude, Fedora Rawhide nous réserve des surprises en terme de
stabilité. Comme la dernière fois, je n’en ai pas rencontré tant que cela,
seulement quatre mais qui sont assez importantes.

Le premier est que depuis quelques temps GNOME
Wayland crashe plutôt régulièrement avec ma configuration
. Cela semble lié
au pilote graphique nouveau. Je vais essayer d’obtenir d’autres traces pour
faire avancer le sujet.

Le deuxième j’en avais déjà parlé lors du compte rendu du FOSDEM. Je n’ai pas fait de rapport
car je n’arrive pas à le reproduire. Cela ressemble un peu à
celui-là
mais je n’en suis pas sûr même si les symptômes et conditions sont
similaires (j’avais en effet changé la disposition par défaut de mon clavier il
y a peu).

Le troisième bogue est après la reconstruction générale des paquets avec GCC
7 (le compilateur par défaut de F26), Firefox
devenait inutilisable
. L’interface n’était pas cohérente, pas chargée
entièrement, les pages Web non plus… Cela est due sans doute à une trop grande
optimisation du code par GCC qui a cassé le fonctionnement. Quelques jours
après le rapport, problème corrigé. :-)

Notons que le bogue que j’avais identifié concernant la lecture des vidéos
semble résolue. Enfin ! J’attends encore un peu avant de signaler cela sur le
Bugzilla histoire d’être sûr (bogue à caractère aléatoire qui nécessite donc
plusieurs essais pour vérifier sa disparition).

Enfin, le dernier est un problème du
noyau Linux lié au Wifi pour certains modèles de carte (dont ma carte
évidemment)
. Le noyau crashait partiellement lors de son activation ce qui
était plutôt pénible et obligeait de garder un vieux noyau en secours. N’ayant
pas encore la connexion par câble à la maison, c’était plutôt embêtant. Mais
c’est corrigé. Ouf.

Ce sera tout pour cette fois, ce qui me semble déjà chargé. Je vous donne
rendez-vous dans 1 mois pour la suite des aventures.


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 2.
This full article can be read at: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 2.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*