Charles-Antoine Couret: Fedora 26 alpha est disponible pour les tests

C’est ce mardi 4 avril que les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis
d’apprendre la disponibilité de l’Alpha de la future Fedora 26.

Malgré les risques concernant la stabilité d’une version Alpha, il est
important de la tester ! En rapportant les bogues maintenant, vous découvrirez
les nouveautés avant tout le monde, tout en améliorant la qualité de Fedora 26
et réduisez du même coup le risque de retard. Les versions en développements
manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.

Cette version se distingue par l’arrivée en catimini d’une étape dans le
projet
Fedora.NEXT
qui est la modularité, pour découpler les versions de Fedora
avec les versions de certains paquets (pour avoir plusieurs Python en parallèle
par exemple). Ce n’est pas complet et c’est pour le moment réservé à la version
Server.

Voici les nouveautés annoncées pour cette version :

Bureautique

  • Mise à jour vers GNOME 3.24 ;
  • Suppression du pilote Synaptics pour les touchpads pour les
    sessions Xorg qui est totalement remplacé par libinput ;
  • Création du spin autour dédié à l’environnement LXQt ;
  • Utilisation de l’interface graphique de blivet dans l’installateur
    Anaconda, en plus de l’interface traditionnelle ;
  • Fedora Media Writer prend en charge les images ARM ;
  • Passage des adresses virtuelles de 42 à 48 bits pour l’architecture AARCH64
    ce qui devrait améliorer les performances pour ces processeurs.
  • Mise à jour de libpinyin vers la version 2.0 pour les entrées de saisi en
    chinois Pinyin.

Administration système

  • Les utilisateurs locaux identifiés avec sssd bénéficient d’un cache local
    plus rapide ;
  • La machine virtuelle Java OpenJDK et OpenSSH rejoignent les politiques de
    sécurité de GnuTLS, NSS et OpenSSL en utilisant la même politique de sécurité
    de mots de passe qu’eux ;
  • Mise à disposition comme expérimental de la modularité dans Fedora
    Server;
  • systemd-coredump est activé par défaut ;
  • Mise à disposition d’une image Docker minimale pour réduire au maximum la
    taille des conteneurs. Possibilité de l’étendre via dnf par la suite
    et prochainement de le personnaliser via kickstart.
  • L’image Docker utilise OverlayFS par défaut maintenant afin d’améliorer les
    performances. Attention, ce système de fichier n’est pas totalement conforme au
    standard POSIX.
  • Le répertoire de Fontconfig passe de /var/cache/fontconfig à
    /usr/lib/fontconfig/cache pour mieux fonctionner sur le système à base
    d’OSTree ;
  • Authconfig a été nettoyé, supprimant la gestion de Hesiod mais
    aussi la version graphique de l’interface que ce soit la GUI ou la TUI.
  • La bibliothèque de gestion des cartes cryptographiques PKCS#11 Coolkey
    remplace OpenSC par défaut, pour une suppression prévue pour Fedora 27 ;
  • L’interpréteur Python passe la gestion de la langue C à
    C.UTF-8 même si la variable d’environnement
    PYTHONCOERCECLOCALE vaut 0 ;
  • Mise à jour de BIND à la version 9.11 ;
  • Mise à jour d’OpenSSL à la version 1.1.0.
  • Mise à jour de DNF à la version 2.0.

Développement

  • La bibliothèque standard Glibc progresse à la version 2.25 ;
  • La bibliothèque majeure du C++ Boost donne un coup de boost à la version
    1.63 ;
  • Mise à jour de GCC à la version 7 ;
  • Le langage Python rampe à la version 3.6 ;
  • Mise à disposition d’une nouvelle variante Fedora Lab centrée sur le
    développement autour de Python, disponible également par Docker et Vagrant
    ;
  • Le SDK de Docker pour Python est disponible en version 2 ;
  • Le compilateur d’Haskell passe à la version 8.0 ;
  • Le langage Go fonce à la version 1.8 ;
  • Le compilateur du langage D donne la réponse 1.1.0 concernant sa version
    ;
  • Le langage Ruby utilise la version 2.4 ;
  • Le langage PHP s’impose avec la version 7.1 et son framework Zend à la
    version 3 ;
  • pkgconf est l’implémentation de référence pour le système pkgconfig
    maintenant.

Autour de Fedora

  • L’image AMI (pour le cloud d’Amazon) va bénéficier des mêmes tests
    automatiques que Fedora Atomic ou Cloud. La mise à jour se fera sur une région
    d’abord, et si les tests passent le reste de la migration sera automatique afin
    d’éviter de corrompre toutes les régions avec une image non fonctionnelle.
  • Les CFLAGS par défaut des paquets ont changé pour supprimer l’optimisation
    concernant les processeurs Atom afin d’accélérer le fonctionnement pour les
    autres processeurs i686 ;
  • Les paquets reposant sur Golang bénéficieront par défaut de l’option
    Position Independent Executables pour plus de sécurité ;
  • Mise à disposition du système de base pour le futur système modulaire de
    Fedora dans le cadre du projet Fedora.NEXT. Disponible uniquement pour une
    nouvelle installation et pour des fins de tests actuellement.

Si l’aventure vous intéresse, les images sont disponibles par Torrent. En cas de bogue,
n’oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla ou de
contribuer à la traduction
sur Zanata
.

Bons tests à tous !


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Charles-Antoine Couret: Fedora 26 alpha est disponible pour les tests.
This full article can be read at: Charles-Antoine Couret: Fedora 26 alpha est disponible pour les tests.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*