Jean-Baptiste Holcroft: La plateforme de traduction Pontoon

Dans un précédent article, j’ai décrit ce qu’était pour moi une bonne plateforme de traduction, voici mon retour d’expérience sur Pontoon. C’est déjà un bon outil alors qu’il est encore en pleine maturation, bien adapté pour les projets bien organisés, moins pour les plateformes génériques/multi-projets (ex: Fedora l10n ou Suse l10n).

La technique

Ça commence bien, même si Pontoon est géré par mozilla (qui pousse le L20N), cet outil prend en charge divers formats bien connus : gettext, XLIFF, L20n, lang, properties, etc.

On voit ici que les développeurs ont compris comment faciliter la vie tant des développeurs que des traducteurs, puisque la synchronisation avec un dépôt est obligatoire, encore une fois les standards sont respectés : SVN, HG et Git. On limite ainsi les risques de désynchonisation, et via un mécanisme de robots, l’outillage est complet pour faire de l’automatisation.

On notera que sur la majorité de ses projets, Mozilla crée des dépôts dédiés pour les traductions, allant jusqu’à faire un dépôt par langue (pour une question de gestion des droits).

Le support au travail d’équipe

La plateforme utilise une structure générale simple et efficace : langue > projet > ressource > interface de traduction. On retrouve cette structure à l’identique dans l’adresse de navigation.

L’entête de la page affiche systématiquement les informations utiles. C’est tellement simple que je n’ai même pas besoin d’une impression d’écran pour l’expliquer :

French fr
    Plural forms* one, other
    Script Latin
    Writing direction Left-to-right
    Number of literate speakers* 231,632,000
    Translated strings 53,584
    Suggested strings 16
    Fuzzy strings 0
    Missing strings 64
    All strings 53,664

L’équipe française fonctionne par un mécanisme de validation. Seules quelques personnes peuvent valider le contenu tandis que toutes peuvent suggérer des améliorations. Encore du pragmatisme, bravo à ceux qui ont mis en place ce mécanisme simple et efficace, c’est un peu fermé car tout le monde n’est pas à égalité, mais extrêmement simple à comprendre.

Quand on descend dans un projet, on voit plein d’autres choses utiles, allant du point de contact à l’échéance de traduction, incluant le degré de priorité, les sites de production et de développement et le dépôt… Que demander de plus ?

EU Copyright campaign French :
    Priority
    Deadline Mar 10, 2017
    Repository github.com/mozilla/copyright
    Resources Production site · Development site
    Contact person Théo Chevalier

Si on est capable de voir les contributeurs les plus actifs (et les contacter), il n’est malheureusement pas possible de discuter dans l’outil, que ce soit sur une phrase, sur un projet ou avec le mainteneur. Les échanges doivent donc se reporter sur une liste de discussion, un canal IRC ou autre. Pontoon étant en développement, il est probable que cela vienne un jour.

L’aide à la traduction

L’interface d’édition est simple et efficace, focalisée sur le travail de traduction et ergonomique. On y retrouve les suggestions, la traduction automatique (via mémoire de traduction ou outils en ligne) et les traductions menées par d’autres équipes de traduction.

Les points évoqués dans le travail d’équipe confirme qu’il y a donc nombre d’étapes très limité pour trouver son projet et commencer à travailler, ainsi que pour comprendre le parcours de la traduction à la diffusion/publication de notre travail.

La mémoire de traduction n’est cependant pas interrogeable directement depuis Pontoon, il faut aller sur un autre outil maison de Mozilla.

Bilan

C’est donc globalement une plateforme très intéressante, à laquelle il ne manque pas grand-chose pour pouvoir être utilisé par n’importe quelle structure :

  • une connexion avec autre chose qu’une adresse Mozilla (personna/Firefox sync),
  • des notifications (mail) en fonction des évènements sur la plateforme (nouveau projet à traduire, modifications, etc.),
  • la possibilité d’importer/exporter dans divers formats,
  • l’utilisation de règles qualité lancées sur les traductions.

À ce stade, elle ne pourrait pas vraiment être utilisée par Fedora par exemple, mais on y est presque !


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Jean-Baptiste Holcroft: La plateforme de traduction Pontoon.
This full article can be read at: Jean-Baptiste Holcroft: La plateforme de traduction Pontoon.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*