Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 5, septembre 2017

Je n’ai pas écrit de bilan de Rawhide en juin, juillet et août, l’approche
de la version finale de Fedora 26 a amené trop peu de changements visibles pour
que ce soit pertinent de les noter au départ puis j’ai manqué de temps pour
traiter les avancées de Fedora 27.

Fedora 26 étant disponible depuis le 11 juillet, mon ordinateur personnel
est repassé aussi tôt sur Fedora Rawhide qui est devenu il y a un mois Fedora
27 en devenir.

Fedora 27 Beta va d’ailleurs bientôt arriver, d’ici quelques semaines. Ce
sera une première sans version Alpha préliminaire.

Changements

Dès le début GNOME 3.26 a des changements assez visibles. Je vous invite à
lire les notes de versions pour plus de détails (et les illustrations).
L’utilitaire gnome-tweak-tool a été remanié, les options sont plus
nombreuses et le style de sélection ressemble à l’interface de GNOME Builder.
Le centre de contrôle de GNOME a été également très modifié, avec une
nouvelle organisation via cette barre latérale permanente et la refonte de
nombreuses pages comme ce qui touche à l’affichage ou au réseau.

Je ne sais pas pourquoi mais la police par défaut de GNOME Terminal (police
à chasse fixe) est Monospace Regular ce qui change bien entendu le rendu.

Quand les fenêtres dans GNOME sont rétrécies ou agrandies, il y a un nouvel
effet visuel. Rien de sensationnel, mais c’est plutôt agréable sans pertes de
performance dans la foulée j’ai l’impression. La barre de GNOME devient
également transparente s’il n’y a pas de fenêtres maximisées.

Pendant quelques semaines, Empathy a également bénéficié de la refonte de
son interface pour être plus homogène avec les autres applications GNOME en
adoptant une interface proche de Polari. Mais cela était expérimental et
l’interface habituelle a repli place. En espérant qu’il reviendra bientôt.

Et bien d’autres que je n’ai sans doute pas remarqué ou qui sont plus
insignifiants.

Problèmes

Rawhide comporte bien évidemment de bogues. Même si des procédures doivent
être mises en place durant ce cycle pour améliorer la qualité globale de cette
branche de Fedora, des bogues importants resteront probablement présents.

En premier lieu, mon système
de fichier /home chiffré avec LUKS n’était plus monté
automatiquement
. C’est plutôt gênant, on doit le faire à la main mais
heureusement sans autres conséquences notamment en terme de cohérence des
données. Heureusement corrigé depuis.

Un autre bogue, assez pénible, le sélecteur de fichier de GTK crashe. Donc
dès qu’il faut choisir / ajouter un fichier dans un programme, l’application
plante. Cela a été corrigé avant que je n’en fasse un rapport.

Firefox 55 a été oublié des mises à jour des paquets, à la base
suite à des soucis pour le compiler puis par oubli du mainteneur. :-)

Sinon GNOME est très instable. La session se ferme régulièrement
(toutes les heures presque) voire à certains moment comme à l’ouverture d’une
machine virtuelle. Beaucoup de rapports de bogues tournent autours de ce sujet.
Il
semble que le composant gjs
soit le fautif et une correction semble en
cours. C’est rare que GNOME soit autant en difficulté et étant donné
l’importance du sujet Fedora bloque l’évolution du cycle de F27 le temps que
cela se calme.


Source From: fedoraplanet.org.
Original article title: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 5, septembre 2017.
This full article can be read at: Charles-Antoine Couret: Petit bilan de Rawhide, épisode 5, septembre 2017.

Advertisement


Random Article You May Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*